Actualités - jeudi 16 juillet 2020

Un robot pour aborder la thérapie d'activité

​​​​Le 16 juillet, le professeur Gerhard Kalbermatten remporte le prix spécial du jury du 1st Teaching Innovation Award pour son projet « Aktivierungstherapie – Anki Cozmo». Aujourd'hui, les robots et les dispositifs numériques sont de plus en plus utilisés dans les thérapies d’activité pour stimuler les patient-e-s, notamment dans les domaines du handicap et de la démence. Par ailleurs, robots et dispositifs numériques sont également devenus indispensables dans les soins infirmiers. Ainsi, le robot Anki Cozmo a servi de support d’enseignement pour les cours destinés aux étudiants de maturité spécialisée santé et de l'année préparatoire.

ankicozmo.jpg


Les étudiants de la maturité spécialisée santé et de l'année préparatoire sont initié-e-s à la thématique de la "thérapie d'activité". Aujourd'hui, les robots et les dispositifs numériques sont de plus en plus utilisés pour stimuler les personnes dans les institutions, notamment dans les domaines du handicap et de la démence. Par ailleurs, robots et dispositifs numériques sont également devenus indispensables dans les soins infirmiers courants. Ainsi, un petit robot, le Anki Cozmo, a-t-il fait son entrée dans les cours. 

Anki Cozmo peut reproduire diverses expressions faciales émotionnelles (rire, pleurer, chanter, tomber malade, éternuer...), exécuter des jeux de réaction (attraper et empiler des boîtes, donner la main ...) et diverses tâches de réflexion (séquences programmables très faciles sur le smartphone, conduire sur un parcours et effectuer des activités) en interaction avec son utilisateur, qu'il peut identifier. Le défi, en matière d’enseignement, consistait à éveiller l'esprit critique des élèves sur l'utilisation des techniques numériques, sans remettre en cause la pratique de la thérapie d'activité.

Anki Cozmo a été utilisé pendant les cours (2 leçons) durant une longue période. Il se déplaçait dans la salle, pour rejoindre les tables des étudiant-e-s, les identifiait et leur demandait de faire une activité précise. Le cours dans sa globalité était adapté à Anki Cozmo. Ainsi lorsque Cozmo se manifestait, l'enseignement classique, en face à face, était interrompu et les étudiants devaient répondre aux besoins de Cozmo ou percevoir quelles étaient ses expressions émotionnelles et agir en conséquence. Cozmo était contrôlé par le smartphone de l'enseignant. Une fois les besoins de Cozmo "satisfaits", le cours pouvait se poursuivre. L'ensemble des étudiant-e-s ont été impliqués dans le processus de résolution des problèmes (émotions, besoins de Cozmo).